L’identification d’un enregistrement Identification

Pour avoir une base de données efficace, il est nécessaire de pouvoir identifier de manière sûre un enregistrement. L’identification implique qu’il ne doit y avoir qu’un seul enregistrement qui réponde à cette identification.

1. Clé primaire Clé primaire

La clé primaire permet cette identification d’un enregistrement. Pour la constituer, il est possible d’utiliser un attribut seul ou un ensemble d’attributs. Par convention, la clé primaire est soulignée sur les représentations.

Pour un attribut seul, il est possible d’utiliser un attribut existant qui n’aura jamais la même valeur pour plus d’un enregistrement. Voici quelques exemples :

  • Le numéro de série pour un objet.

  • L’adresse MAC pour une carte réseau.

  • La plaque d’immatriculation pour un véhicule.

  • Le numéro de sécurité sociale pour une personne.

  • Un SIRET pour une entreprise.

  • Un ISBN pour un livre.

Parfois, aucun attribut ne peut être utilisé comme clé primaire. C’est par exemple le cas dans la table Clients. L’attribut nom a deux enregistrements ayant la même valeur (Dubois). Même chose pour l’attribut ville (Nantes). Pour l’attribut prenom, même s’il n’y a pas deux enregistrements ayant la même valeur pour cette colonne, cela peut facilement se produire. Ce n’est donc...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19SQL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les tables
Suivant
La nullité