VPC (Virtual Private Cloud)

Lors des exemples présentés tout au long de cet ouvrage, les différentes ressources et services, par exemple DynamoDB, API Gateway, SQS, etc., étaient accessibles sur Internet sans restriction. Mais ceci n’est pas typique des applications d’entreprise où les ressources sont généralement protégées par des pare-feu. Dans ce dernier cas, lorsqu’on ne peut pas accéder directement aux ressources à cause des pare-feux, la solution la plus commune et standard est l’utilisation des VPC.

Un VPC est une notion de bas niveau de l’infrastructure Amazon dont la compréhension nécessite des connaissances poussées dans le domaine des réseaux, de l’adressage IP, des ENI (Elastic Network Interface), les blocs CIDR (Classless Inter Domain Routing), des groupes de sécurité, etc. Par conséquent, les VPC ne font pas partie de la portée de notre ouvrage.

Pour plus de détails sur VPC et les notions associées comme ENI, CIDR, EC (Elastic Cache), EC2 (Elatic Cloud Computing), etc. vous pouvez consulter le livre « AWS : Gérez votre infrastructure sur la plateforme cloud d’Amazon » du même auteur paru aux Éditions ENI en décembre 2019.

Néanmoins, on ne peut pas finir notre longue incursion dans le monde du serverless Amazon sans préciser que les fonctions Lambda peuvent être configurées de manière...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv-EIAWSL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La gestion de l’état
Suivant
Couches et environnements d’exécution