Sommaire

Circuits intégrés photoniques Circuits intégrés photoniques

1. Histoire des circuits intégrés photoniques

Pour faire face à la croissance quasi-exponentielle des flux d’informations, les réseaux de communication en fibres optiques gigabitaires, transportant plusieurs centaines de gigabits par seconde, deviennent térabitaires. C’est-à-dire qu’ils sont capables de transporter des flux d’informations de l’ordre du térabit par seconde soit un débit de mille milliards d’informations binaires - 0 ou 1 - transmis en une seule seconde sur une seule fibre optique.

Comment ce "miracle" se réalise-t-il ? La réponse tient en trois mots "circuit intégré photonique" (en anglais, photonic integrated circuit - PIC) ou en deux mots "puces photoniques" (opto chip) et une définition : « Un PIC est un dispositif sur un substrat planaire où la lumière est guidée dans le plan du substrat d’un composant optique vers au moins un autre composant optique ».

Généralités

Ces circuits intégrés photoniques reprennent la tendance et l’évolution que nous avons connues, durant les dernières décennies, dans le domaine des circuits et composants électroniques : de plus en plus petits car de plus en plus condensés, de plus en plus performants, de moins en moins gourmands en énergie, etc. En quelque ...