Sommaire

Vérification du fonctionnement

Une fois un cluster Swarm mis en place et une application déployée dessus, il convient de mettre en place des politiques de maintien en condition opérationnelle. Cela comprend des actions proactives (sauvegarde, observation régulière des statistiques et indicateurs, etc.) mais aussi réactives (alertes remontant de la Supervisionsupervision, etc.).

L’ensemble des actions est en plus à séparer en fonction de ce qui est effectivement observé, à savoir du plus proche de l’utilisateur au plus bas niveau dans le système :

  • Le comportement de l’application hébergée par le cluster tel que vu par l’utilisateur final.

  • Le comportement des serveurs applicatifs, bref du logiciel porté par les conteneurs (dans la majorité des cas, une application web).

  • Le comportement des dépendances logicielles incluses dans le conteneur (par exemple, le serveur Nginx ou Node.js).

  • Le comportement du conteneur lui-même dans l’espace de ressources qui lui est alloué par l’orchestrateur Swarm (ou un autre, bien sûr).

  • Le comportement de l’ensemble des conteneurs de l’application (un bon orchestrateur permet, de par les libellés associés aux conteneurs, de les identifier comme portant une seule et même application), typiquement le nombre de conteneurs pour chaque service identifié si le passage à l’échelle est assuré de manière automatique. ...