Que faut-il tester ?

1. Quels tests ? Test:méthode Test:unitaire Test:d’intégration Test:système Test:d’acceptation

Comment tester : au hasard ? Pas du tout ! Au contraire, il faut être ordonné pour éviter de passer et repasser en suivant le même cheminement. Les tests sont effectués à quatre niveaux successifs, en prenant toujours le cahier des charges comme référentiel :

1.

Tests unitaires : chaque élément est vérifié individuellement par son créateur avant l’assemblage du projet.

2.

Tests d’intégration : les éléments sont assemblés, puis l’équipe projet vérifie le résultat que produit la chaîne d’éléments.

3.

Tests système : le projet est installé dans son environnement définitif, puis l’équipe projet vérifie les éventuelles incompatibilités du fonctionnement du projet.

4.

Tests d’acceptation : le projet est installé dans un environnement de qualification identique à l’environnement de production et les utilisateurs le testent en conditions réelles.

Pour bien comprendre ces différents niveaux de tests, prenons en exemple trois projets de nature bien distincte :

  • la fabrication d’une nouvelle voiture tout-terrain

  • le recrutement de 10 préparateurs de commande et de 2 managers logistiques

  • la création...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPGP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Testez
Suivant
Contrôlez