Testabilité

Cette notion est majeure dans le test. Elle correspond à la capacité à offrir des moyens de test sur une solution réalisée par une organisation.

Ces moyens peuvent être des retours d’informations disponibles sur l’IHM de l’utilisateur final ou rendus accessibles par une configuration de la solution à la suite d’une séquence d’actions plus ou moins complexes.

Sur ce premier niveau de testabilité "extrinsèque", il apparaît simplement que les connaissances tangibles et tacites de la solution peuvent ralentir un feedback attendu sur la solution. On imagine facilement qu’un logiciel de comptabilité peut donner le chiffre d’affaires sur un tableau de bord affiché en permanence, ou alors laisser le comptable naviguer au travers de dizaines d’IHM pour parvenir à trouver l’information, voire devoir la réunir sur différentes parties du logiciel. À ce titre, on peut comparer ce tableau de bord à un cockpit d’avion ou d’hélicoptère.

images/X-icone.png

Un cockpit d’hélicoptère, pas un sapin de Noël

Pour une testabilité efficace, on peut être tenté de mettre des voyants partout pour tout voir, tout le temps. Avec cette approche, on arrive vite à avoir des indicateurs dans tous les sens et il faut cinq ingénieurs pour comprendre une information…

images/01-IMG-03.png

Figure I-3 : Un cockpit d’hélicoptère

En 2006, l’auteur...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPTESSAF.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Vue d'ensemble
Suivant
Panarchie