Introduction

Si nous vivions dans un monde parfait sans erreur, ce chapitre n’existerait pas. Mais ce monde n’est pas le nôtre et les erreurs surviennent. Il faut donc les corriger, et avant cela, les détecter. Mais dans la mesure du possible, les prévenir est encore mieux. Mais comment les anticiper ? Comment réagir ensuite ? De nombreuses erreurs sont récurrentes d’un programme à l’autre et avant de donner quelques recettes, nous allons passer ces erreurs en revue.

1. Fautes de frappe

La plupart des fautes de frappe ne résistent pas à l’étape de pré-traitement du code par le préprocesseur qui ne comprend pas le mot contenant la faute de frappe et le signale.

Certaines fautes de frappe sont syntaxiquement correctes mais ne font pas ce que nous leur demandons. Parmi celles-ci, l’écriture du test (variable = 0) au lieu de (variable == 0). Le premier remet la variable à zéro et renvoie ce contenu qui est 0, donc le test est toujours faux. Pour éviter ce genre de fautes de frappe, nous pouvons mettre la constante avant l’opérateur et la variable après. Cela donne (0 == variable) et en cas de faute de frappe, le préprocesseur ne comprend pas (0 = variable). La confusion entre le ET logique (&) et le ET de condition (&&) est une autre faute de frappe courante. Il est difficile de s’en prémunir.

L’utilisation d’une constante globale contenant une valeur à un endroit...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI3CACT.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Goto et les traitements d'exception
Suivant
Récupérer le code d'erreur