Présentation générale

1. Notions d’instance et de base de données

images/02ri01.png

Un serveur Oracle comporte deux éléments distincts : l’instance et la base de données

La base de données se compose d’un ensemble de fichiers physiques qui contiennent notamment les données. L’instance se compose d’une structure de mémoire partagée et d’un ensemble de processus. Ces deux éléments sont intimement liés mais doivent être bien distingués. Base de données Instance

De manière imagée, il est possible de considérer que l’instance représente une application (par exemple Microsoft Word) et la base de données, le document (par exemple un document Microsoft Word) ; pour pouvoir accéder à la base de données (l’équivalent du document Microsoft Word), il faut l’ouvrir avec une instance Oracle (l’équivalent de l’application Microsoft Word).

Une instance ne peut ouvrir qu’une base de données à la fois et, dans la grande majorité des cas, une base de données est ouverte par une seule instance. Néanmoins, moyennant la mise en œuvre de l’option Real Application Clusters (RAC), une base de données peut être ouverte par plusieurs instances situées sur des nœuds distincts d’un cluster de serveurs ; cette option RAC est intéressante pour la haute...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19CORAA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Conventions d'écriture
Suivant
La base de données