Introduction

ADO.NET Entity Framework fournit un mappage sous la forme d’une couche d’abstraction pour obtenir un modèle d’objet basé sur une base de données référente. Les bases de données relationnelles et les langages orientés objets définissent les associations de différentes manières. Depuis la version 1.0 du Framework .NET, il est possible d’utiliser le type DataSet qui est très similaire à la structure d’une base de données puisqu’il contient des types DataTable, DataColumn, DataRow et DataRelation. L’Entity Framework apporte un concept différent : les entités sont définies indépendamment de la structure de la base de données. Celles-ci sont alors mappées avec les tables et les relations. Le mappage entre les objets et la structure de la base de données est réalisé au travers de trois couches : la couche logique, la couche conceptuelle et la couche de mappage. Un objet de type DbContext conserve l’état des entités et leurs modifications afin de savoir quand celles-ci doivent être répercutées sur la base de données.

ADO.NET Entity Framework DataSet DataTable DataColumn DataRow DataRelation DbContext
Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI9C19VIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La création d'entités à partir du code (Code First)
Suivant
Le mappage