L’interpréteur de commandes et son environnement

1. Variables d’environnement

Comme dans toute distribution Linux, Debian emploie un interpréteur de commandes ou shell pour ouvrir une session dans une console, ce qui est l’état par défaut dans le cas d’un serveur.

a. Principes d’une variable d’environnement

Des informations conditionnent le shell pour déterminer son comportement et définir son accès aux ressources : ce sont les variables d’environnement. Elles ont la forme d’une égalité de type clé = valeur(s) et par convention la clé s’écrit en majuscules.

On liste ces valeurs par la commande printenv (ou simplement env) et dont voici un extrait du résultat :


... 
LANG=fr_FR.UTF-8 
SUDO_GID=1000 
USERNAME=root 
SUDO_COMMAND=/bin/bash 
USER=root 
PWD=/root 
HOME=/root 
SUDO_USER=adminux 
SUDO_UID=1000 
MAIL=/var/mail/root 
SHELL=/bin/bash 
TERM=linux 
SHLVL=1 
LOGNAME=root 
PATH=/usr/local/sbin:/usr/local/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/sbin:/bin 
...
 

Les variables commençant par sudo_ montrent le fait que la commande a été réalisée par la machine virtuelle serinux, dans une console en root mais avec les droits hérités par sudo via l’utilisateur adminux.

Ceci est normal car la commande printenv affiche à la fois les variables d’environnement pour le shell définies dans une configuration...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI9DLIN.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Dernières optimisations de l'administrateur
Suivant
Configuration du réseau