Sommaire

Familles et normes des fibres multimodales

Les fibres optiques multimodales en silice (Multimode Fiber - MMF) se répartissent en plusieurs types selon leur profil d’indice - saut d’indice ou gradient d’indice - et selon les diamètres de leur cœur et de leur gaine.

1. Fibres multimodales à saut d’indice

Ce sont les premières fibres optiques qui ont été utilisées dès 1970 par Charles Kuen Kao. Le cœur possède un indice uniforme n1 et la gaine optique a un indice uniforme n2, avec n1 supérieur à n2. Cette rupture d’indice à la frontière entre le cœur et la gaine est appelée "saut d’indice". Les rayons lumineux se propagent dans le cœur par réflexion interne à l’interface cœur-gaine.

images/Ch4_02.png

Les rayons lumineux ne suivent pas tous le même trajet, car leur réflexion sur la gaine ne se fait pas selon le même angle. Ainsi, ils ne mettent pas le même temps pour parcourir la même distance : c’est la dispersion intermodale. Cela entraîne un étalement des impulsions qui est d’autant plus prononcé que la longueur parcourue est grande. D’où les limitations imposées : soit avoir une courte longueur de fibre, soit avoir un débit de transmission relativement faible.

Ces fibres se retrouvent dans des applications à liaisons courtes et à débits peu élevés comme dans des équipements ...