Un énoncé clair et précis de l’action attendue

Il convient de définir les points suivants :

  • Un propriétaire, maîtrise d’œuvre de l’action énoncée. Cette notion est bien entendu fondamentale. La norme insiste sur la notion de propriétaire de risques, notion assez abstraite, alors que l’accent doit être mis sur le propriétaire (responsable) d’actions. Il nous a été donné de travailler dans un contexte très sécurisé sur des documents de haute teneur confidentielle. Nous ne pouvions pas porter la responsabilité du risque « vol de documents attribués » car nous partagions des armoires fortes avec d’autres salariés. Nous pouvions uniquement porter la responsabilité de l’action consistant à ranger les documents dans l’armoire forte. Les actions doivent donc être affectées à leurs propriétaires, connues et acceptées. Comme dans la définition des règles, plus encore car on est plus proche de l’opérationnel, le propriétaire d’actions doit disposer des moyens nécessaires pour être en mesure de s’engager et mener l’action à bien. Il convient donc de savoir associer à la définition de l’action les ressources nécessaires.

  • Un calendrier avec des dates de début, de fin, et des dates intermédiaires relatives aux...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPSECISO.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Formalisation des actions
Suivant
Structuration du plan d’action