Variables et assignation

Lorsque l’on tape des commandes à la main, on utilise rarement des variables, même si cela est possible. Dans un script par contre, la possibilité de créer des variables est beaucoup exploitée. En effet, quel serait l’intérêt d’un script où tout serait écrit dans le marbre, qui ne pourrait toujours exécuter que les mêmes commandes ?

Les exemples ci-après sont repris dans le script ch4/variables.sh des données téléchargeables, vous permettant de visualiser les différents cas en direct.

1. Assignation d’une valeur

Comme avec n’importe quel langage de programmation, l’assignation d’une valeur à une variable se fait avec le signe d’égalité « = ». Cependant, la syntaxe dans son ensemble est différente de ce que l’on peut trouver dans les autres langages. En effet, le fonctionnement d’un shell suit toujours le même schéma : une instruction, c’est une commande suivie d’arguments. Par conséquent, il n’est notamment pas possible de mettre des espaces autour du signe « = », car de tels espaces signifieraient que le nom de variable est une commande, que son premier argument est le signe d’égalité et son second argument est la valeur qu’on essaie de placer dans la variable :


var="val"
 

... ceci est une syntaxe correcte.


var = "val"...
Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RISHE.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Forme générale d’un script
Suivant
Environnement et communication