Les types primitifs simples

1. Types numériques entiers

a. Entiers signés

Les types numériques entiers incluent explicitement dans leurs noms mêmes le nombre de bits sur lequel la valeur est codée.

En termes de numériques entiers signés, les éléments suivants sont à notre disposition :

  • i8 i8

  • i16 i16

  • i32 i32

  • i64 i64

Ainsi, i32 est une valeur entière signée codée sur 32 bits. De cette manière, on a un bit consacré au signe et 31 bits à la valeur entière elle-même. Ce type permet donc de coder des entiers compris entre -2147483648 et +2147483648 (correspondant à 231).

b. Entiers non signés

On trouve les types équivalents non signés :

  • u8 u8

  • u16 u16

  • u32 u32

  • u64 u64

Dans ce cas, l’entièreté des bits est consacrée à l’encodage de la valeur numérique entière. Ainsi, u32 correspond à un entier non signé (forcément positif) codé sur 32 bits. Il permet donc de coder un entier entre 0 et +4294967296 (correspondant à 232).

c. Entiers codés d’après la taille du processeur

Il existe les deux types suivants :

  • isize isize

  • usize usize

Le premier, isize, permet de coder un entier signé ; le second, usize, permet quant à lui de coder un entier non signé. La taille de l’encodage dépend de la taille des adresses de la machine cible : si la machine est munie d’un processeur 32 bits...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EIRUST.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Les types primitifs, structures de données