Sommaire

L’intégrité des données

Les contraintes d’intégrité permettent de maintenir la base cohérente. On confie au SGBDR les tâches de contrôle de la validité des données qui sont insérées. 

Les contraintes se substituent aux contrôles réalisés par programme.

Il existe plusieurs types de contrôles. Il est possible d’indiquer au SGBDR :

  • quelle est la valeur par défaut à affecter à une colonne (DEFAULT),

  • qu’une colonne ne peut pas être null (NOT NULL),

  • qu’une colonne doit être unique (UNIQUE),

  • ou de coder un contrôle sur une colonne (CHECK).

Il existe également deux contraintes particulières qui sont la clé primaire et la clé étrangère. Nous allons détailler leurs fonctions.

1. La clé primaire (PRIMARY KEY)

Par définition, la clé primaire est la clé principale d’une table. Le SGBDR va contrôler systématiquement à chaque insertion ou modification que la clé est unique dans la table. Dans le cas contraire, il rejette la demande de modification avec un message d’erreur de ce type : « Violation constraint ... ».

La clé primaire est toujours une clé unique. Elle est composée d’une ou de plusieurs colonnes en fonction de la méthode de création, le plus important étant qu’il ne peut y avoir deux lignes de la table avec cette ...