Conclusion

Au travers de sept projets "sécurité" classiques, nous avons voyagé entre plusieurs couches du SI en mettant en avant les principaux freins ou les principales difficultés que vous pourriez rencontrer.

Des difficultés humaines qui demandent de l’accompagnement au changement, des difficultés techniques qui demandent de l’expertise, des difficultés organisationnelles qui demandent des connaissances sur l’entreprise et son fonctionnement.

Vous le constatez, gérer un projet en sécurité informatique ne demande pas uniquement des connaissances d’expert en sécurisation de bases de données ni d’être un gourou du paramétrage des pare-feu. Mais bel et bien des connaissances méthodologiques, managériales, politiques, juridiques, techniques, etc., ainsi qu’une énorme capacité "d’écoute active", c’est-à-dire une compétence pour entendre, comprendre un métier dont on n’est pas l’expert, reformuler ses besoins réels, les vulgariser et sensibiliser les utilisateurs.

Nous sommes aujourd’hui entourés de numérique, et notre vie privée ne l’est plus réellement pour qui possède un compte Twitter, Facebook… La sécurité des SI mais surtout de l’information est de plus en plus cruciale.

Le poste de RSSI n’est plus aujourd’hui confié à des cadres...

couv_DP2PROSEC.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Des difficultés propres à chaque secteur d'activité
Suivant
Conclusion