Sommaire

Tuning

1. Caveat

Que pouvons-nous faire lorsque nous avons passé en revue tous les points "classiques" expliqués dans ce livre et que nous avons toujours des problèmes de performance sur notre application cible ? Il est alors temps de passer à la seconde phase, dite de tuning, où nous allons ajuster plus finement tous les paramètres à notre disposition, identifier les goulets d’étranglement du système, et gagner les quelques derniers pourcents de temps au prix d’un énorme effort. C’est de cette phase que vient la réputation de complexité de l’optimisation des performances, car la première phase dont nous avons parlé au long de ce livre est souvent sous-estimée. Dans une énorme majorité des cas, il ne sera tout simplement pas besoin de passer à cette étape de tuning car la simple correction des portions de code incorrectes aura amélioré suffisamment les performances.

Cela a été répété abondamment tout au long du livre : il n’est pas question pour l’auteur de s’engager dans du tuning fin et des recommandations de performance qui n’auraient de sens que dans un contexte particulier. Tout au long des chapitres précédents, nous nous sommes penchés sur des erreurs "traditionnelles", courantes dans les applications et qui diminuent fortement la performance.

Dans l’introduction, nous avions présenté ...