Le chiffrement asymétrique à clé publique

Également appelé chiffrement à clé publique, un utilisateur qui désire mettre à profit ce chiffrement doit disposer d’un couple de clés composé d’une clé publique et d’une clé privée. Les deux clés sont générées en même temps. Comme son nom l’indique, la clé publique est destinée à être diffusée le plus largement possible tandis que la clé privée doit rester connue de son seul propriétaire. On peut chiffrer les données indifféremment avec la clé publique ou avec la clé privée, les données chiffrées avec l’une ne sont déchiffrables qu’avec l’autre clé du couple :

  • Les données chiffrées avec la clé publique ne peuvent être déchiffrées qu’avec la clé privée correspondante. Exemple : Alex envoie un message confidentiel à Ben. Alex chiffre le message avec la clé publique de Ben. Ben déchiffre le message avec sa clé privée. On résout ainsi le problème de la confidentialité :

l048.png
  • Réciproquement, les données chiffrées avec la clé privée ne peuvent être déchiffrées qu’avec la clé publique. Exemple : Alex souhaite envoyer un message à Ben en lui donnant...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EISECIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Diffie et Hellman, première solution à l’échange de clés
Suivant
Chiffrement hybride