Sommaire

Les tests en boîte blanche Boîte:blanche

Le terme boîte blanche est l’opposé de boîte noire. Cette fois la boîte n’est plus opaque, son contenu est entièrement visible. Pour réaliser de tels tests, il est parfois nécessaire de comprendre le langage de programmation utilisé pour développer le logiciel, contrairement aux tests en boîte noire.

Les tests en boîte blanche sont nécessaires pour vérifier que chaque contrainte ou exigence interne du logiciel est conforme. En effet, certaines non-conformités ne sont pas visibles par des tests en boîte noire, il faut donc prendre en considération la conception du logiciel et la tester de l’intérieur afin de vérifier que le comportement est bien celui attendu.

Exemple

Reprenons l’exemple de la clé/télécommande de voiture. Lorsque l’on appuie sur un bouton de la télécommande, des rebonds très rapides font que le bouton a un état stable (appuyé ou relâché) que l’on ne peut garantir qu’au bout de quelques microsecondes (une dizaine, en général). De ce fait, le logiciel ne peut pas réagir simplement à un appui sur le bouton, mais doit implémenter un filtrage pendant 10 ou 15 microsecondes afin de confirmer l’état du bouton. Un test en boîte blanche serait de vérifier que le filtrage marche correctement. Pour cela il serait nécessaire ...