Les filaments sacrificiels

Les filaments sacrificiels sont principalement utilisés dans le cadre d’une impression à double extrusion séparée.

images/Ch12_S9_IMG1.png

Deux types d’utilisation de filament sacrificiel en tant que support (Photo Ultimaker)

Ces filaments dits « sacrificiels » ou « fusibles » vont principalement servir de support d’impression ou d’interface pièce-support à l’impression en cours.

Parmi ces filaments, on retrouve :

  • Le PVA (PolyVinyl Acetate) : soluble à l’eau tiède et compatible avec le PLA, le PETG, le PET, le TPU, l’HIPS, l’ABS et l’ASA. Le PVA est extrêmement sensible à l’humidité, il convient donc d’être très minutieux sur les conditions de son stockage.

  • Le BVOH (Butenediol Vinyl Alcohol Co-polymer) : soluble à l’eau, compatible avec l’ABS, le PLA, le PET et le PETG. Sa dissolution est plus rapide que le PVA. Le filament est également extrêmement sensible à l’humidité.

  • Le PVOH (PolyVinyl Alcohol) : matériau soluble à l’eau froide, 100 % biodégradable, compatible avec le PLA, le PET, le PETG, et le TPU. Le PVOH est plus rigide que le PVA et le BVOH, ce qui en fait un meilleur candidat pour une imprimante 3D avec un système d’extrusion Bowden. 

images/Ch12_S9_IMG2.png

Dissolution du PVA dans de l’eau tiède

Au sein des filaments fusibles, on retrouve un filament qui peut être...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les filaments techniques
Suivant
Introduction