Sommaire

Les relations hiérarchiques Relation hiérarchique

Excepté l’anarchisme, toute organisation sociale a tendance à ordonner ses interactions et ses relations de manière hiérarchisée et souvent pyramidale, on parle de structures sociales. La résilience de ces structures en strates étant très forte, les changements sont souvent empreints d’une forme de brutalité : une révolution.

Comme toute organisation sociale, une entreprise est composée de strates hiérarchisées entre lesquelles se tissent des liens de subordinations.

Avec Scrum, il n’y a aucun lien de subordination entre les membres de l’équipe Scrum, mais chaque membre de l’équipe a un lien de subordination avec un manager dans l’organisation. Au chapitre Le management participatif, nous avons abordé les phénomènes de pression et de contrôle existant et ceux vers lesquels il est préférable que l’organisation s’oriente. Il peut être utile de le relire avant de poursuivre ce chapitre.

Lorsque les relations hiérarchiques reposent naturellement sur un esprit de collaboration, les managers appliquent déjà un style de management participatif. La collaboration avec leurs subalternes est basée principalement sur un rapport de confiance, de respect et s’oriente parfois plus vers une relation amicale que réellement hiérarchique. Dans ce contexte, il n’y ...