SQL et les bases de données relationnelles

1. Les bases de données relationnelles

Une base de données permet de stocker des informations de manière persistante dans des structures dédiées à cet effet. Ces structures s’appellent des tables. Chaque table d’une base de données a pour vocation de stocker des informations similaires entre elles, comme par exemple la liste des clients d’une entreprise. Les commandes seront, elles, stockées dans une table différente.

Une table définit un certain nombre de colonnes, une pour chaque information à stocker. Par exemple la table des clients contiendra une colonne avec le nom du client, une autre colonne stockant son prénom, une autre colonne contenant son e-mail, une autre contenant la date de création du client dans le système… Ces colonnes ont toutes un nom, unique à l’intérieur de la table.

Chaque table contiendra des données. Ces données seront stockées dans une ligne. Par exemple la table des clients contiendra autant de lignes qu’il y a de clients, chacune des lignes stockant les informations du client dans la colonne appropriée.

Afin d’identifier de manière unique un client, une colonne sera dédiée au stockage de cet identifiant. On parle de cet identifiant comme d’une clé primaire. Une clé primaire doit obligatoirement être unique à l’intérieur des valeurs de cette...

couv_9JAV.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Introduction
Suivant
Installation et configuration du serveur XAMPP