Gestion de la CDB et des PDB

1. Démarrage et arrêt

Lorsqu’une CDB est ouverte, les PDB peuvent être ouvertes ou fermées indépendamment les unes des autres. Par contre, les PDB sont dépendantes de l’ouverture de la CDB : si la CDB est arrêtée (instance arrêtée), les PDB sont aussi forcément arrêtées ; si la CDB est montée (MOUNT), les PDB sont elle aussi forcément montées. De plus, dans une CDB ouverte en lecture/écriture, les PDB peuvent être ouvertes en lecture écriture ou en lecture seule indépendamment les unes des autres. Enfin, il est aussi possible d’activer et de désactiver le mode RESTRICTED SESSION sur les PDB individuellement.

Le mode d’ouverture des PDB peut être visualisé avec la colonne OPEN_MODE de la vue V$PDBS ou avec la commande SHOW PDBS dans SQL*Plus ou SQLcl.

La première chose à faire est donc d’ouvrir la CDB en tant que telle (conteneur principal), à l’aide de la commande habituelle STARTUP, en étant connecté à la CDB Root dans SQL*Plus ou SQLcl.

Exemple

SQL> STARTUP 
Instance ORACLE lancée. 
Total System Global Area 1073739248 bytes 
Fixed Size                  9274864 bytes 
Variable Size             373293056 bytes 
Database Buffers         ...
Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19CORAA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Création de la CDB et des PDB
Suivant
Gestion du stockage