Principes

Pour la gestion de la sécurité, Oracle permet :

  • de définir les utilisateurs qui peuvent se connecter à la base de données (avec une identification par le système d’exploitation ou par la base de données) ;

  • de définir dans quel(s) tablespace(s) un utilisateur peut créer des objets (éventuellement aucun) ;

  • de limiter l’utilisation des ressources système ;

  • d’imposer une politique de gestion de mots de passe (expiration périodique, non- réutilisation avant un certain temps, etc.) ;

  • de définir les droits de chaque utilisateur à l’intérieur de la base de données.

Dans une base de données Oracle, les droits des utilisateurs sont gérés avec la notion de privilège.

Un privilège est le droit :

  • d’exécuter un ordre SQL en général (par exemple, créer une table) : c’est la notion de privilège système ; Privilège:système

  • d’accéder à un objet d’un autre utilisateur (par exemple, mettre à jour les données de la table CLIENT) : c’est la notion de privilège objet. Privilège:objet

Les privilèges peuvent être attribués directement aux utilisateurs ou par l’intermédiaire de rôles. Un rôle est un regroupement nommé de privilèges (systèmes et objets) qui peut être...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19CORAA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Problèmes courants et solutions
Suivant
Créer et modifier les utilisateurs