Sommaire

Résumé

Le Pantesting aide à identifier, sur chaque phase du cycle de génération de la solution, les points d’attention pour maximiser la qualité :

  • en prenant conscience :

  • des moments où des bouleversements émergent (phases Ω) ; d’autres écocycles peuvent alors intervenir ou doivent être provoqués (phases α),

  • des allers-retours d’exploration induits par l’agilité entre les phases α de réorganisation et K d’accumulation, avant livraison de la solution (phase Ω),

  • des connexions entre les écocycles pour tirer le meilleur parti des liens identifiés tels que le marché, les clients actuels, d’autres équipes et les communautés de pratiques, etc. avec le mode de collaboration de chaque écocyle..

  • en faisant son possible pour :

  • permettre à chacun d’être acteur dans les écocycles auxquels il prend part avec les connexions afférentes,

  • introduire dans la solution des éléments de testabilité à tous moments et en fonction de différents points de vue (sécurité, dépendances, utilisations, etc.),

  • raccourcir l’écocycle de génération de la solution afin de voir au plus tôt les instabilités, par exemple avec :

  • des flux de production de PBI tirés ou améliorés suivant la théorie des contraintes (DDMRP, DBR, VATI),

  • une version minimale opérationnelle, ...