Sommaire

La loi m’interdit d’utiliser le cloud

« J’voudrais bien, mais j’peux point », pour reprendre les paroles d’une chanson d’Annie Cordy. Après la sécurité, c’est la deuxième légende urbaine mise en avant pour justifier le choix local. Que ce soit le gouvernement central ou l’organisme régulateur, comme la banque centrale, il y a toujours un coupable à blâmer. La question est alors : « Et vous pouvez partager le texte de loi en question ? » À laquelle la réponse est quasiment toujours invariablement : « Non, mais nous allons chercher ». La recherche étant alors digne de la discussion entre Alice et le Chat de Chester, car dans la plupart des cas, cette loi ou règle n’existe purement et simplement pas.

Vous trouverez plus de détails sur la question de la législation, tant locale qu’internationale, en matière de stockage des données dans le cloud dans le chapitre Législation.

Faisons quelques pas en arrière pour évoquer quelques cas intéressants d’utilisation du cloud :

  • Le site web institutionnel. Les données sont publiques, puisqu’accessibles par tout un chacun. Il y a bien évidemment des données confidentielles que personne de bien intentionné ne publiera. En attendant, pas d’impossibilité du cloud ici.

  • Les mises à jour logicielles. Si votre ...