Sommaire

Automatisation de la synchronisation

1. Scripts de démarrage et synchronisation Scripts de démarrage

a. Script de démarrage

Avant d’aller plus loin, une première chose va être abordée : changer les options de démarrage en fonction du nom du pod.

Le script va récupérer l’identifiant du pod (0 pour mariadb-0, 1 pour mariadb-1, etc.) et l’incrémenter de 1. Le chiffre ainsi obtenu servira d’identifiant pour l’option server-id.

Autre action à réaliser : la configuration de la synchronisation en fonction du rôle :

  • création d’un compte de synchronisation sur le maître,

  • configuration de la synchronisation sur l’esclave.

Afin de séparer un peu les choses, cette seconde action sera réalisée par un autre script.

Autre point important, la création de l’utilisateur ne doit pas être réalisée par le container MariaDB du pod mariadb-1. Si l’utilisateur est déjà présent lors de l’activation de la synchronisation, le process de l’esclave s’arrêtera en indiquant que l’utilisateur existe déjà.

Une solution sera de supprimer la déclaration des variables MYSQL_USER et MYSQL_PASSWORD avec la commande unset.

En reprenant toutes ces indications, le script suivant sera utilisé pour le démarrage de MariaDB et sera stocké sous le nom start.sh :

#!/bin/sh 
INDEX=`hostname ...