Sommaire

Les tests en boîte noire Boîte:noire

Il y a deux façons de regarder un système, un produit ou un logiciel : soit de l’extérieur, soit de l’intérieur. Le terme « boîte noire » signifie que l’on considère le logiciel comme une boîte opaque et scellée dont on ne connaît pas le contenu. En revanche, on connaît le comportement de cette boîte, ses interfaces et ses caractéristiques.

Exemple

Une clé/télécommande de voiture possède deux boutons : un pour ouvrir la voiture et l’autre pour la fermer. Un test en boîte noire de ce produit consiste, par exemple, à constater que lorsque l’on appuie sur le bouton « fermeture », la voiture se ferme et les « warnings » clignotent deux fois si elle était ouverte, sinon les warnings clignotent trois fois. Le test en boîte noire ignore les détails de ce qu’il y a dans le produit. C’est d’ailleurs bien naturel, car l’utilisateur final ne se préoccupe pas de la façon dont est fait le logiciel de la clé, ni même de savoir qu’il y a un logiciel... En revanche, il souhaite que la clé fonctionne conformément à ses attentes et dans toutes les circonstances prévues par le manuel utilisateur. Les tests de validation (voir la section Les tests de validation de ce chapitre) sont considérés souvent comme ...