Sommaire

Longueurs d’onde opératoires Longueurs d’onde opératoires

1. Gamme des longueurs d’onde opératoires

La gamme des longueurs d’onde opératoires est celle pour laquelle la fibre optique sera la plus opérationnelle, généralement entre l’ultra-violet et l’infrarouge. De fait, on s’aperçoit qu’il existe une courbe spectrale d’affaiblissement, c’est-à-dire qu’une fibre optique a des valeurs d’affaiblissement différentes selon la longueur d’onde. Les zones de plus faibles pertes sont appelées des fenêtres, plus précisément fenêtres d’émission. Et, c’est dans ces fenêtres que l’on va émettre les rayons lumineux à propager obtenant ainsi une efficacité maximum.

La première génération des fibres optiques en silice travaillait entre 820 et 850 nanomètres, l’émission de la lumière se faisant grâce à une diode électroluminescente (DEL ou light emitting diode - LED). Puis, les autres fenêtres utilisées ont été autour de 1 300 et 1 550 nanomètres, nécessitant l’emploi d’émetteurs plus précis, plus puissants et plus chers : les diodes laser (DL).

images/02_04.png

Principales fenêtres de transmission dans les fibres optiques en silice

Bosons et fermions

Les objets quantiques peuvent être classés en deux catégories ...