Sommaire

Inclusion d’un autre fichier

En général, des variables ou des fonctions créées dans un script ne peuvent être utilisées que par lui-même. Ceci même si l’on exécute ce script, car l’exécution d’un script correspond à l’instanciation d’un nouveau shell, qui n’a aucun contrôle sur le shell courant (ou sur le script courant).

Cependant, on peut vouloir factoriser son code en créant un fichier contenant les fonctions communes à plusieurs scripts, puis inclure ce fichier dans les scripts concernés. Pour cela, on utilise la commande « . » (oui, un simple point). Dans certains shells, cette commande peut aussi être appelée source, mais ça ne fait pas partie de la norme POSIX.

On peut par exemple avoir un fichier bibliotheque.sh comme suit :

alerte() { 
    echo "Attention : $@ !" 
}

Ce fichier peut être inclus et utilisé dans un autre script mon_script.sh de la manière suivante :

. bibliotheque.sh 
alerte "Ça fonctionne"

Exécuter cette commande retournerait, comme on s’y attend :

$ ./mon_script.sh 
Attention : Ça fonctionne !