Sommaire

Pourquoi ce livre ?

Dans les années 70, pour faire face à l’explosion démographique des développeurs, une approche dite "en cascade" (Waterfall) était née dans l’esprit d’un certain Winston Royce. Tandis que cet ingénieur précisait dans son article que "cette description est risquée et laisse la porte ouverte à l’échec" [Royce 1970], les managers du monde entier ont pris ce modèle pour argent comptant. 30 ans après [Martin 2017] après, il a été finalement aboli avec le Manifeste Agile [Beck 2001].

images/00-IMG-01.png

Figure 1 : "Étapes d’implémentation pour développer un logiciel de taille conséquente à destination d’un client" [Royce 1970] - le texte surligné indique l’avertissement de Winston Royce

En plus de la stupidité managériale (qui est simplement humaine et tient en fait de la théorie de l’action organisée [Argyris 2010]), il faut savoir que le développement itératif et incrémental a démarré dès les années 30, y compris sur des projets dans l’aéronautique, sur la construction d’avions hypersoniques tels que le X15, où les itérations étaient limitées à une demi-journée [Larman 2003] : l’agile avant l’heure ! Théorie de l’action

Au-delà des 30 ans qu’il a fallu pour ...