Conclusion

Scratch 3 ne permet pas d’utiliser tout le potentiel de la carte micro:bit, notamment la possibilité de piloter différents composants, comme par exemple des LED et des moteurs.

Néanmoins, il est pédagogiquement intéressant de faire découvrir un nouveau matériel (micro:bit) à partir d’un environnement maîtrisé (Scratch 3) avant de passer à une autre interface de programmation. Pour programmer la carte micro:bit, différents éditeurs peuvent être utilisés, à base de blocs (exemples : MakeCode et EduBlocks) ou en utilisant un langage textuel tel que JavaScript ou Python. Cette carte est en effet un très bon outil d’apprentissage de la programmation grâce à la variété des langages acceptés.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3SCRA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Jeu de tir avec micro:bit
Suivant
Introduction