Sommaire

Conclusion

De nombreuses améliorations concernant DFS n’apparaissent qu’indirectement ! Par exemple, le fait de disposer de commandes PowerShell pour configurer la réplication DFS permet d’utiliser Remote PowerShell à partir d’une machine où le composant n’est pas installé.

L’existence d’un fournisseur WMI pour la réplication améliorera les nouveaux outils de gestion destinés à piloter la réplication.

Une base DFSR corrompue peut être reconstruite sans risque de pertes liées à une synchronisation initiale non autoritaire. Il n’y a plus le risque de perdre arbitrairement les fichiers en conflit. Auparavant, en cas d’erreur dans la base lors d’une synchronisation initiale, la réplication redémarrait complètement à partir de la source sans prendre en compte les fichiers plus récents qui pouvaient s’y trouver.

Le cross-file RDC est maintenant désactivable. Par défaut, la réplication peut utiliser jusqu’à cinq sources d’un même fichier pour générer un nouveau fichier sur une nouvelle destination. C’est généralement un gain de temps et de bande passante sur les réseaux lents ou moyens. En revanche, selon la configuration du réseau, si les réseaux sont rapides, ceci peut affecter les performances et le temps passé localement à traiter les informations lorsqu’il s’agit ...