Introduction Base de données:versionner

Dans une page publiée le 16 septembre 2015 sur le site du CNRS, nous pouvions lire ce titre accrocheur : "DATA NEVER SLEEPS". Cet article, très bien imagé, soulevait une question pertinente : combien de données étaient générées par les sites Internet chaque seconde dans le monde ? Les résultats donnaient déjà à l’époque le tournis. On pouvait lire par exemple que plus de 4 millions de personnes cliquaient sur un J’aime sur Facebook pendant que Twitter recevait près de 350 000 tweets, que Skype traitait 110 000 appels, Amazon recevait 4 000 visiteurs uniques tandis qu’Instagram recevait plus de 1 700 000 likes. Le monde comptait alors près de 3 milliards d’internautes. Les chiffres aujourd’hui sont encore plus importants bien évidemment.

Mais ces chiffres ne sont rien par rapport aux prévisions qui sont faites pour les années à venir. Selon le site ERMIM News, lorsqu’il sera mis en service, le radiotélescope Square Kilometer Array devrait générer près de 7 pétaoctets (7 000 000 000 000 000) de données par jour ! Le Web dans son ensemble devrait générer quant à lui pas moins de 40 zettaoctets (40 000 000 000 000 000 000 000) de données...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPDEVOPIC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Conclusion
Suivant
Création de la base de données