Les smart contracts Smart contract

Si l’intelligence artificielle offre d’aider les professionnels du droit et les justiciables lors des phases de négociation et de rédaction du contrat, elle présente aussi un puissant intérêt lors de l’exécution du contrat, notamment avec le Smart Contract (contrat intelligent).

Apparu au milieu des années 2000 aux États-Unis, le smart contract utilise la technologie Blockchain des blockchains (chaîne de blocs) qui est une Base de donnéesbase de données décentralisée permettant de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et traçable. La blockchain peut être utilisée de trois façons : pour du transfert d’actifs (monnaie, titres, actions…), pour une meilleure traçabilité d’actifs et produits et pour exécuter automatiquement des contrats (des "smart contracts")9. En résumé, l’usage de la technologie des blockchains se concrétise par l’utilisation de bases de données distribuées et donc sans intermédiaire. Cela permet de disposer d’une liste d’enregistrements protégés, notamment contre la falsification. En réalité, l’objectif final du smart contract est de permettre l’enregistrement des preuves et de se dispenser de l’appui de la puissance étatique pour garantir...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPEEJIA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La pratique contractuelle à l’aune de l’IA
Suivant
Notes