Sommaire

Le microcontrôleur

Le microcontrôleur de l’Arduino Uno est un ATmega328P. C’est le cœur, ou plutôt le cerveau de la carte, c’est le seul composant indispensable. On pourrait presque dire qu’il est l’Arduino à lui tout seul. Les autres éléments de la carte sont simplement là pour l’alimenter en électricité ou l’aider à communiquer avec l’extérieur. Il est tout à fait possible de fabriquer un clone ultra simplifié de l’Arduino avec juste le microcontrôleur, cf. chapitre Autres modèles d’Arduino - Construire un clone de l’Arduino Uno.

C’est lui qui effectue le traitement des données, mais il contient également la mémoire. Elle est de trois types :

  • L’EEPROM (Electrically-Erasable Programmable Read-Only Memory ou mémoire morte) : elle permet de stocker (même après extinction) des données qui ne changent pas trop souvent, car elle est lente et ne peut être réécrite que 100 000 fois. Sa taille est de seulement 1 ko.

  • La mémoire flash : elle permet aussi de conserver les données après l’arrêt de l’Arduino, mais elle est plus rapide et accepte plus de cycles de réécriture que l’EEPROM (environ 1 000 000 de fois). C’est elle qui sert à enregistrer vos programmes (sketchs). Mais elle contient aussi le bootloader (petit programme ...