Le G-code expliqué simplement Fablab:CNC Impression 3D:Gcode

Les fonctionnalités de fabrication additive de Fusion 360 sont relativement récentes à comparer avec les fonctionnalités de fabrications soustractives qui sont incluses depuis les premières versions du logiciel. En fabrications soustractives c’est bien les machines à commandes numériques (CNC) qui ont orienté l’interface de Fusion 360 autant que les parcours d’outils ou le post-processeur.

Les différentes étapes pour passer d’un volume 3D virtuel aux mouvements complexes et précis d’une machine-outil sont rendues possibles grâce au langage GCode. Il est utilisé pour transmettre à la machine quoi faire et comment le faire. Les différentes instructions décrivent majoritairement à la machine où positionner l’outil, à quelle vitesse aller et quel chemin emprunter.

Le fichier Gcode présenté ici tient compte d’une imprimante 3D en particulier, et est généré par le post-processeur du fabriquant. Il est expliqué à titre purement indicatif et ne sera pas forcément identique au Gcode que vous allez générer sur votre propre matériel.

 Comme exemple, ouvrez le fichier 1001.gcode créé dans la section précédente.

images/02LF16.png

Les premières lignes jusqu’à la 21 sont pour la plupart des informations issues des paramètres...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3D360FUS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Simulation de la trajectoire et post-traitement
Suivant
Introduction