Sommaire

La validation des modèles Validation des modèles

Lorsqu’un utilisateur manipule l’application web afin de créer ou modifier un enregistrement, le formulaire utilisé va indiquer à l’utilisateur certaines informations de formatage afin d’assurer le bon traitement des données créées ou modifiées. Les exemples sont nombreux :

  • le formatage correct d’un e-mail ou d’une date ;

  • le caractère obligatoire de la donnée ;

  • l’application de certaines contraintes de taille (pour une chaîne de caractères), de complexité (pour un mot de passe) et bien d’autres.

Ces contraintes doivent être respectées pour prévenir des potentielles failles de sécurité et vérifier que les données respectent bien certaines règles avant d’être insérées en base de données. Avec un modèle MVC, la validation peut se faire à la fois côté client (avec jQuery par exemple) et côté serveur (avec du C#).

Le framework .NET a abstrait toute cette mécanique de validation au travers d’attributs de validation. Ces derniers s’appliquent sur les modèles objets C# de l’application, ils embarquent de la logique métier afin de réduire la duplication de code et sont interprétables côté client et serveur pour valider les données. Les contraintes peuvent varier, allant de règles simples ...