Mise en place de l’environnement de test virtuel

Tout au long de ce livre, nous allons illustrer nos propos par des exemples et des développements. Pour cela, nous avons besoin d’un laboratoire (appelé Lab dans la suite de l’ouvrage) représentatif des systèmes d’information que l’on rencontre dans le monde réel. Notre système va donc présenter quelques clients et serveurs Windows intégrés dans un domaine Active Directory, le tout dans un réseau à plat (sans segmentation contrôlant les communications des machines entre elles) protégé par un pare-feu (ou firewall) périmétrique (séparant le SI du reste du monde). Lab

Un attaquant sera positionné à l’extérieur de ce réseau dans un second sous-réseau relié au firewall et représentant un acteur externe sur Internet.

Pour ce Lab, la première option qui est d’utiliser des machines physiques dédiées reste onéreuse ; elle peut quand même être pertinente dans certains environnements qui disposent de suffisamment de ressources (ou simplement de vieilles machines à réutiliser). Dans cette configuration, on perd la capacité d’effectuer des snapshots des machines.

Les systèmes Cloud Infrastructure as a Service (IaaS) comme Azure, AWS ou OVH peuvent également permettre de déployer facilement le Lab pour ceux qui le souhaitent. Ils posent...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPCYBPOW.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les éléments clés de PowerShell pour la sécurité
Suivant
Conclusion