Sommaire

Le réglage de la date et de l’heure

1. Le NTP par défaut

L’une des grandes faiblesses de la carte Raspberry Pi est de ne pas disposer d’horloge interne autoalimentée permettant de fournir la date et l’heure au démarrage du système. C’est un choix économique fait par la fondation Raspberry Pi. Ainsi, à l’allumage, le Raspberry Pi est incapable de se situer dans le temps, et le système réutilise par défaut les dernières date et heure enregistrées au dernier arrêt.

Cependant, si votre carte est connectée à Internet, Windows va automatiquement tenter de synchroniser son horloge avec un serveur de temps NTP (Network Protocol Time ou protocole de temps réseau). Organisés de manière hiérarchique, ces serveurs sont chargés de fournir aux ordinateurs de la planète entière le temps de référence. Plus le serveur est haut dans la hiérarchie, plus son temps est précis, mais moins il est accessible par l’ordinateur de monsieur tout le monde. Idem, plus le serveur interrogé est proche (proche d’un point de vue du réseau Internet), moins il y aura de retard - quelques dixièmes de secondes - dû à la transmission sur le temps obtenu.

Dans un domaine Active Directory, chaque contrôleur de domaine fait office de serveur NTP pour son réseau local. C’est le cas aussi pour bon nombre de box Internet et routeurs. ...