Domain-Driven Design

Nous avons vu qu’il devient nécessaire de séparer la partie écriture de la partie lecture avec le CQS. Nous avons aussi vu qu’il faut séparer la partie technique de la partie fonctionnelle des grandes applications pour garantir une bonne évolutivité. CQS

Eric Evans a inventé et formalisé un cadre et un ensemble de techniques de conception pour décrire et modéliser un domaine. Le domaine est accompagné d’un lexique partagé entre les prescripteurs, propriétaires des fonctionnalités, et l’équipe de développement en charge de la réalisation. Nous avons alors un triangle entre l’expert métier, l’application et le développeur. Cette vision s’appelle le DDD ou le Domain-Driven Design. Nous allons survoler une partie de ses principes et de sa mise en œuvre en nous limitant aux connaissances minimums pour pouvoir l’appliquer sur un projet réel. DDD (Domain-Driven Design)

Nous allons étudier les concepts et les pratiques de l’approche DDD avec une approche itérative afin d’en cerner les intentions, et leurs implémentations dans un projet basé sur Spring. Nous supposerons que le lecteur a des bases en programmation objet, avec Java et Spring.

Comme nous l’avons dit, le DDD est une démarche de conception logicielle. L’objectif de toutes les démarches de conceptions logicielles est de définir la façon...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPREAJASP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Évolution des architectures
Suivant
Event storming