Sommaire

Du test de Turing à l’assistant intelligent

Loin d’être exhaustive, cette section tente de rappeler les chatbots qui ont marqué l’évolution de l’histoire relativement récente de cette nouvelle espèce.

En 1950, Alan Turing a défini le jeu d’imitation dont le but est de concevoir une machine capable d’imiter une conversation humaine. Ce jeu d’imitation a été rebaptisé plus tard le test de Turing. Ce jeu consiste simplement à demander à un humain testeur de mener deux conversations moyennant des messages textuels : une conversation avec un autre humain et une deuxième conversation avec un ordinateur, sans révéler au testeur lequel de ses interlocuteurs est l’ordinateur et lequel est l’humain. Si au bout des deux conversations l’humain testeur ne parvient pas à déceler lequel de ses deux interlocuteurs est l’ordinateur, alors cet ordinateur aura réussi avec succès le test de Turing.

À l’époque, aucune machine n’est parvenue à franchir ce test. Cependant, Alan Turing a estimé qu’en l’an 2000, les ordinateurs et les algorithmes auraient suffisamment évolué pour réussir ce test à hauteur de 30 %. C’est-à-dire que sur une centaine de personnes testeuses, l’ordinateur en aurait dupé une trentaine.

Plusieurs spécialistes du domaine de l’intelligence artificielle ...