Sommaire

Stratégies de gestion des anomalies Gestion des anomalies

Au bout d’un certain temps, il devient inéluctable que la quantité d’anomalies devienne ingérable si on n’adopte pas une vision qui permet de gérer la masse des bugs connus. Cette section propose plusieurs stratégies.

1. Loi de Pareto Pareto

Une stratégie de diminution des anomalies peut consister à appliquer le principe de Pareto pour concentrer l’effort sur la plus forte occurrence des anomalies.

Le Tableau 1 : Répartition des anomalies suivant leur origine (voir sction Quelques chiffres de l’industrie), par exemple, fournit une répartition des anomalies par activité sur laquelle on peut concentrer les efforts de tests. Ce Pareto permet ainsi l’amélioration efficace des processus car il permet de s’occuper de 80 % des situations avec seulement 20 % d’effort.

On peut aussi mesurer le nombre d’anomalies sur des parties spécifiques du produit pour accentuer les efforts là où il y aura le plus de retours. Ce Pareto améliorera les points faibles d’un produit.

Une autre approche se base plutôt sur un point de vue d’exploitation : le standard ITIL distingue la notion d’incident de la notion de problème : ITIL

  • Un incident est un « événement qui ne fait pas partie du fonctionnement standard d’un service et qui cause, ou peut causer, une interruption ou une diminution ...