Sommaire

Compte de stockage

Un grand nombre de ressources Azure nécessitent un compte de stockage (ou Azure Storage) pour fonctionner : une base de données, une machine virtuelle, des sauvegardes, des journaux d’événements… Un compte de stockage fournit un espace sécurisé pour stocker les données du client. Le temps de disponibilité minimal est de 99,9 %. Sa limite d’espace est de 5 Pétatoctets, ce qui permet d’envisager sereinement des scénarios de Big Data ou de diffusion de contenus multimédias. En fonction du type de compte de stockage retenu, le client ne paie que l’espace consommé et les opérations qu’il effectue sur les disques ou bien l’espace provisionné d’un disque entier. Évolutif, le compte de stockage alloue automatiquement les ressources appropriées en fonction de la montée en charge détectée.

Vous pouvez y accéder via différents scénarios, depuis :

  • Un poste de travail muni d’un navigateur.

  • Une application installée localement.

  • Un appareil mobile.

  • Un langage de programmation tel que .NET, C++.

  • Des API REST.

  • Des machines virtuelles.

  • Des partages.

  • Une base de données.

  • Etc.

Une bonne pratique est de créer trois comptes de stockage dans un abonnement : l’un pour stocker les disques virtuels des machines virtuelles, l’autre pour les sauvegarder, le dernier pour héberger les journaux d’événements. ...