LVM (Logical Volume Manager)

1. Présentation

LVM (Logical Volume Manager, gestion de volumes logiques) répond à un besoin de souplesse dans le partitionnement apparu avec le temps.

Il est vrai que le système classique de partitionnement a essayé d’évoluer avec les besoins. Les partitions logiques à l’intérieur d’une partition étendue permettaient d’étendre le nombre de partitions. Il est également devenu possible de redimensionner une partition, mais cette opération est coûteuse en temps, parfois risquée, et ne peut pas se faire à chaud (quand le système de fichiers est utilisé).

LVM est, comme son nom l’indique, un type de gestions de volumes logiques, c’est-à-dire que l’on n’opère plus directement sur les partitions physiques du disque dur. On rajoute entre le disque dur et le système d’exploitation une couche intermédiaire, logicielle, bien plus souple à manipuler.

Fonctionnement

Le fonctionnement de LVM consiste à regrouper les disques durs et partitions physiques en un grand « fond commun », que l’on va redistribuer sous forme de nouvelles partitions, non plus physiques, mais logiques cette fois.

  • Les disques durs et partitions physiques sont appelés volumes physiques.

  • Ce réservoir commun dans lequel ils sont réunis est appelé groupe de volumes

  • La redivision de ce fond commun en partitions logiques...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI3RED.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Partitionner un disque
Suivant
Stratis