Sommaire

L’éducation et la formation

1. L’éducation des élèves

L’intelligence artificielle apprend vite et sa rapidité d’apprentissage est multipliée par 100 chaque année, à l’horizon 2030, même si ce n’est pas dans tous les domaines, l’intelligence humaine sera concurrencée par l’intelligence artificielle.

Il est important que l’enseignement considère cela avec attention pour éviter de former des jeunes adultes inadaptés aux besoins professionnels de la société. L’école a peu évolué ces deux derniers siècles et elle forme aux métiers d’hier, parfois à ceux d’aujourd’hui, mais en aucun cas elle n’a anticipé ni de fait intégré le bouleversement inévitable que l’IA va provoquer sur le marché du travail et ce que seront les métiers du futur.

Comme le fait remarquer Laurent Alexandre dans une de ses récentes interviews : « Les compétences nécessaires pour interagir, réparer, comprendre les intelligences artificielles seront d’une grande complexité et il n’est pas imaginable que des personnes peu qualifiées soient capables de trouver un emploi en la matière. Il restera certainement des métiers techniques, mais ils seront d’une complexité extraordinaire ».

Le savoir transmis aux jeunes va devoir être un complément ...