L’infogérance à la carte ou par grands domaines : quel modèle choisir ?

Dans la section précédente, nous effectuons une analyse au cas par cas de chacune des cases de la matrice 2MSI. Mais ce modèle est-il satisfaisant ? Pouvons-nous en imaginer d’autres ? Quels en sont les avantages et inconvénients ? Nous pouvons postuler qu’il existe très peu de situations dans lesquelles le périmètre d’une infogérance collerait exactement au découpage des cases de la 2MSI. Nous explorons ci-après quelques modèles plus opérationnels :

Infogérance à la carte Infogérance:à la carte

images/07DP02.png

Dans ce modèle, le périmètre d’un contrat d’infogérance (ici défini par un certain niveau de gris) peut ne pas concerner toute une case de la matrice, en chevaucher les limites, et s’étendre à plusieurs couches du SI.

Cette solution, la plus souple, a l’avantage de développer une politique d’infogérance au plus près de l’analyse des forces et faiblesses du SI. En revanche, elle présente l’inconvénient majeur d’un manque de lisibilité et elle multiplie les problématiques de définition des périmètres de responsabilité et d’intervention des différents acteurs (voir ci-après les tableaux de définition des niveaux de responsabilité de l’infogérant...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP2PILSI.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Définir le périmètre d’une politique d’infogérance
Suivant
Formaliser contractuellement le périmètre de la prestation d’un infogérant