Prérequis

1.

Vrai. Grâce à sa conception modulaire, le modèle OSI facilite le travail des concepteurs de logiciels et de périphériques. Le modèle OSI définit pour chaque couche des fonctionnalités spécifiques (et non pas des protocoles) ; ainsi, un constructeur ou un développeur peut travailler uniquement sur une seule couche, sans se soucier des couches supérieures et inférieures.

2.

Faux. Le modèle OSI comporte sept couches : Physique, Liaison de données, Réseau, Transport, Session, Présentation, Application. Par contre, le modèle TCP/IP possède quatre couches : Réseau, Internet, Transport, Application. Le modèle TCP/IP, au même titre que le modèle OSI, permet de concevoir des applications et périphériques réseau.

3.

Faux. Une adresse IP est composée de 32 bits, soit 4 octets. Un bit est un chiffre binaire, ayant comme valeur soit 0, soit 1. Un octet équivaut à 8 bits. Attention, en anglais, un byte correspond à un octet, d’où une confusion entre les deux termes.

4.

Vrai. La passerelle permet à un hôte réseau d’envoyer des données sur des réseaux inconnus.

5.

Vrai. Le routeur est un périphérique de niveau ou de couche 3, c’est-à-dire qu’il travaille principalement sur cette couche.

6.

Vrai. Une adresse IP est une association entre une adresse et un masque de sous-réseau...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_TP5CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Énoncé 7 Routage
Suivant
Corrigé 1 Questionnaire sur les couches du modèle OSI