Agrégats réseau Agrégat

1. Vitesse et tolérance aux pannes

Les connexions réseau des serveurs doivent être tolérantes aux pannes. Linux permet d’agréger plusieurs interfaces réseau physiques en une seule interface logique en créant une liaison logique (bonding) entre plusieurs interfaces (adaptateurs) réseau. En cas de perte d’un lien sur une carte, le trafic peut être basculé sur une autre.

Le mode de fonctionnement de cet agrégat d’interfaces dépend de son paramétrage et couvre des possibilités différentes. Le bonding permet :

  • d’offrir des solutions de secours en cas de défaillance d’une interface physique ;

  • d’améliorer les performances en multipliant le débit par le nombre de cartes ;

  • d’assurer une qualité de service par l’ajout d’une tolérance aux erreurs, le flux d’une carte permettant de contrôler l’autre ;

  • d’effectuer un monitoring des connexions.

Deux méthodes existent sous Linux pour gérer les agrégats : l’utilisation de bonding, qui est la méthode historique gérée par le noyau, et l’utilisation de teamd, qui est la méthode apparue avec les noyaux 3.3, avec un service (daemon) en espace utilisateur. C’est la version historique qui est présentée ici, totalement supportée sous Ubuntu 20.04. Le principe reste cependant...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPHADIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Installation de base
Suivant
Serveur DNS