Sommaire

Principes de séparation de l’application, du déploiement et du support

1. Industrialisation du déploiement

Tout au long de ce livre, des remarques viendront souligner les liens entre Docker et les architectures de microservices ainsi que, de manière plus générale, l’urbanisation des Systèmes d’Information.

Docker, le mouvement DevOps et les microservices sont les pendants (respectivement sur le déploiement, la méthodologie et l’architecture logicielle) d’une même approche consistant à découper et répartir de manière précise les responsabilités de chaque module applicatif.

Docker est particulièrement lié aux architectures en microservices, dans le sens où il les a rendues possibles, ou en tout cas en a fortement favorisé la mise en place. Découper une application monolithique en dizaines, voire centaines ou même milliers, de services est une approche qui nécessite que l’installation soit complètement industrialisée. Une installation avec des opérations manuelles et prenant quelques minutes est envisageable pour un produit composé d’un seul applicatif, mais impossible à gérer si on envisage de répéter cette opération des centaines de fois, et ce multiplié par le nombre de déploiements à opérer.

Docker apporte une solution élégante, en autorisant le déploiement ...